Les Mourabitounes locaux rassurent tout le monde

lundi 29 juin 2015

Les Mourabitounes nous ont fait peur la semaine dernière au cours de la manche aller devant la Sierra Léone malgré une courte victoire (2 à 1). Ils nous ont rassurés, ce samedi, en s’imposant 2 à 0 devant les mêmes Sierra Léonais.
Cette fois-ci la victoire était nette et sans bavure et surtout porteuse d’espoir avec une nouvelle génération de jeunes joueurs aux dents longues qui bousculent la hiérarchie. Qui n’a pas vibré avec un contrôle orienté de Boubacar Beyguili, une frappe de Dellahi, une relance propre d’Abou Sy ou une prise de balle sure de Souleymane Diallo. N’est-ce pas là les fragments d’une équipe : attaque, milieu, défense et défense.
C’est ce que nous ont proposé, ce samedi 27 juin 2015, les protégés de Corentin Martins, qui après les frayeurs du match aller, ont voulu calmer tout le monde : « Nous sommes bien là pour rendre fiers tous les Mauritaniens ». Malgré quelques déchets, ils ont démontré au cours de cette rencontre qu’une équipe se complète et qu’un seul joueur peut sortir du lot pour libérer tous les autres.
En essayant de lire le match de plus près on constate que Niass n’a pas été brillant mais ces efforts de récupération ont permis à Vieux de s’infiltrer à Takiyoullah Denna de se placer et à Sidi Samba d’orienter le jeu. Ce n’est pas évident à comprendre mais ce que l’on appelle les porteurs de sceaux qui n’existent plus beaucoup dans le football. Encore une fois bravo à Souleymane Diallo, le véritable homme du match, qui en plus de la confiance qu’il inspire à ses collègues, a démontré qu’il a le coup d’œil (lob de 40 mètres pour le portier adverse) et l’expérience du gain du temps (plus de 4 minutes dans les récupérations). Que dire de Dellahi, véritable révélation, qui en plus de son abattage, dispose d’une technique hors pair. A côté de l’ancien Bagayogho Moussa, ils étaient tous les deux simplement énormes. Déroutant était aussi le jeune Sidi Samba qui a montré toute sa classe et sa technique. Derrière à côté de Aly Abeid et Vieux, Abou Sy a démontré encore une fois toute sa classe et sa prestance au milieu de la défense. Malgré la force physique des attaquants Sierra Léonais, il est resté calme et sur dans ses relances. C’est une valeur montante comme la majorité des jeunes qui composent cette équipe de joueurs locaux.
Ah oui, on avait même oublié qu’il s’agit de joueurs locaux et cela nous rassure parce que notre championnat produit des joueurs de qualité. Bravo encore une fois pour les Mourabitounes locaux et que la dynamique continue. C’est tout le mal que nous souhaitons à la Fédération Mauritanienne de Football qui a su nous rendre exigeants et c’est une habitude que nous ne sommes pas prêts à perdre après trois victoires d’affilés à domicile.
Vive les Mourabitounes, Vive la Mauritanie !
Mohamed Ould Feïly dit Antar


Commentaires

Derniers articles


   Football  

Cérémonie AITEO CAF AWARDS 2017 : Ahmed YAHYA désigné, meilleur dirigeant sportif en Afrique !

Le président de la FFRIM interpelle la FAF Deux joueurs Mauritaniens de l’US Biskra bloqués par leur club


   Basket  

Basket-Ball 3X3 ‘’Une discipline qui fait son chemin’’

Association Basket pour tous : Camp d’entrainement Pour un renforcement des capacités à la base


   Lutte  

Lutte traditionnelle Trois combats de choc

Lutte Roi Des Arènes : La Confirmation En 2min30


   Hand ball 

Tournoi de Hand-Ball Lamine Sangharé, accompagne la discipline

IHF TROPHY 3ème EDITION


   Autres sports  

Championnat de Kata : Un record de médailles

Arts martiaux : Yama- Tsuki Karaté Club : La performance de la gagne !!