Les projets Goal ont réduit les écarts entre sélections (Amara Traoré)

mercredi 8 juin 2016

Les projets Goal de la FIFA, qui ont contribué à l’érection d’infrastructures sportives et la formation des techniciens, expliquent l’émergence et la qualification de pays comme la Guinée Bissau en phase finale de CAN, a soutenu l’ancien entraîneur des Lions du Sénégal, Amara Traoré.

"Des progrès immenses sont en train d’être faits par certains pays, et dans notre voisinage immédiat, on doit penser à la Mauritanie et à la Guinée Bissau qui avancent à grands pas", a dit le technicien sénégalais, invité par l’APS à analyser les cinq premières journées des éliminatoires de l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), prévue au Gabon.

Parlant de la Mauritanie et de la Guinée-Bissau, l’entraîneur du Soumba FC (Guinée) rappelle que les Mourabitounes, qui ont déjà participé au CHAN 2014 (compétition disputée par des joueurs locaux), ne sont pas passés loin de la qualification dans une poule où il y a le Cameroun et l’Afrique du Sud. "Et il y a beaucoup de qualité dans leur jeu", ce qui explique qu’ils "ont tenu la dragée haute face aux grands", a commenté l’ancien entraîneur de l’AS Kaloum et du Horoya AC.

La Guinée Bissau aussi "progresse depuis plusieurs années", a dit Amara Traoré rappelant que ce pays avait éliminé le Sénégal du tournoi de football des Jeux africains 2011, avant de perdre sur tapis vert.

"C’est à niveau qu’on doit rendre une fière chandelle à Sepp Blatter", l’ancien président de la Fédération internationale de football, dont les projets Goal "ont permis de doter certains pays de gazon synthétique et d’aider à la formation des cadres techniques", a-t-il dit.

Le Cap-Vert, par exemple, a fini d’intégrer le cercle de pays pour lesquels "une qualification à la CAN n’est plus exceptionnelle", a commenté l’ancien entraîneur de la Linguère de Saint-Louis (élite sénégalaise).

"En Afrique, les pays considérés comme de petits pays de football sont en train de réduire l’écart et avec l’expatriation de leurs talents, ce sera de plus en plus de les battre", a-t-il commenté.

Dans la zone ouest A, en plus du Sénégal, de la Guinée Bissau et du Mali, trois autres sélections, le Cap Vert (9 points), le Liberia (10 points) et dans une moindre mesure la Sierra Leone (7 points), sont en course pour la qualification à la CAN 2017.

La zone ouest A, dirigée par Me Augustin Senghor, réélu en février dernier pour un nouveau mandat de quatre ans, compte neuf sélections (Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Sénégal, Liberia, Sierra Leone, Cap Vert et Mauritanie).
Source : APS


Commentaires

Derniers articles


   Football  

Cérémonie AITEO CAF AWARDS 2017 : Ahmed YAHYA désigné, meilleur dirigeant sportif en Afrique !

Le président de la FFRIM interpelle la FAF Deux joueurs Mauritaniens de l’US Biskra bloqués par leur club


   Basket  

Basket-Ball 3X3 ‘’Une discipline qui fait son chemin’’

Association Basket pour tous : Camp d’entrainement Pour un renforcement des capacités à la base


   Lutte  

Lutte traditionnelle Trois combats de choc

Lutte Roi Des Arènes : La Confirmation En 2min30


   Hand ball 

Tournoi de Hand-Ball Lamine Sangharé, accompagne la discipline

IHF TROPHY 3ème EDITION


   Autres sports  

Championnat de Kata : Un record de médailles

Arts martiaux : Yama- Tsuki Karaté Club : La performance de la gagne !!